Burkina Faso

burkina15

Le Burkina Faso possède près de 17 millions d’habitants dont 50 % sont âgés de moins de 18 ans. La proportion d’enfants non scolarisés au niveau primaire et de 33 %, et 39.2 % des enfants burkinabés âgés de 5 à 14 ans sont victimes d’exploitation dans le travail (Données UNICEF – 2015).

Le Burkina Faso a ratifié plusieurs Conventions, Chartes et Protocoles afin de renforcer sa politique de lutte contre l’Exploitation Sexuelle des Enfants à des fins Commerciales (ESEC) et ainsi promouvoir les droits des enfants à l’échelle nationale :

  • Le 31 août 1990, le Burkina Faso a ratifié la Convention internationale des droits de l’enfant des Nations Unies (1989).
  • Le 8 juin 1992, le Burkina Faso a ratifié la Charte Africaine des droits et du bien-être de l’enfant (1990).
  • Le 15 mai 2002, le Burkina Faso a ratifié le Protocole additionnel à la CIDE contre la criminalité organisée et visant à prévenir, réprimer, et punir la traite des personnes, «Protocole de Palerme» (2000).
  • Le 31 mars 2006, le Burkina Faso a ratifié le Protocole facultatif à la CIDE concernant la vente d’enfants, la prostitution des enfants et la pornographie mettant en scène des enfants (2000).

HAA_OUAGA_075ECPAT France joue ainsi un rôle de coordination et de transfert de compétence à destination du bureau local crée en 2012 à Ouagadougou. Ses actions visent principalement à mobiliser et former les acteurs locaux de la protection de l’enfance afin qu’ils comprennent, adhérent et mettent en œuvre des stratégies de lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants au Burkina Faso.


FacebookTwitterGoogle+
Suivez-nous
Rejoignez-nous sur: Google Plus
1358 personnes aiment Ecpat France
Le cercle Ecpat
Découvrez les entreprises, institutions, fondations qui font partie du cercle ECPAT
En savoir plus