Etude mondiale sur l’exploitation sexuelle dans les voyages

Global study

Après deux ans de recherches et de collecte de données, ECPAT International vient de publier une étude sur l’exploitation sexuelle des enfants dans les voyages et le tourisme à laquelle plus de 70 ONG et associations ont participé.

Les conclusions de cette étude mettent en avant certaines tendances qui permettent de dépasser certains clichés:

– La plupart des criminels ne prévoient pas de passer à l’acte, ils commettent une infraction lorsque l’occasion se présente et qu’ils ont le sentiment qu’ils ne seront pas poursuivis par la justice.

– Il n’existe pas de profil type de touriste sexuel: ce sont des vacanciers, des voyageurs d’affaires, des migrants et travailleurs temporaires, des expatriés, des bénévoles de la société civile, des soldats de contingents étrangers, etc.

– Aucune région n’est épargnée et aucun pays n’est à l’abri. Aujourd’hui,les distinctions entre les pays d’origine des abuseurs et les pays de destination sont floues.

– Deux grands facteurs qui alimentent les risques d’exploitation: le développement du tourisme de masse jusque dans des zones isolées, et les nouvelles technologies.

– Les condamnations restent marginales en nombre.

– L’Asie du Sud-Est, autrefois connue pour être un refuge pour pédophiles occidentaux, est parvenue à freiner ce mouvement en resserrant la coopération entre les pays d’origine des criminels et les destinations. Cependant, aujourd’hui, les enfants sont la cible des voyageurs locaux ou de la région – tels que les touristes japonais, chinois et sud-coréens – qui représentent la majeure partie des visiteurs maintenant.

– L’Europe, autrefois zone d’origine des pédophiles, est en train de devenir une destination de ce tourisme sexuel, notamment certains pays d’Europe centrale et orientale, où les lois de protection des enfants font défaut.

– En Amérique latine, la prévalence des abus sexuels sur les enfants est très élevée, en particulier dans les zones touristiques à proximité des communautés les plus défavorisées et exclues. La région a connu depuis les années 1980 une explosion par quatre du nombre de touristes, dont les trois quarts proviennent des Etats-Unis et du Canada.

– Le Moyen-Orient et l’Afrique n’échappent pas au phénomène.

L’étude suggère quelques pistes d’actions pour enrayer le phénomène: construire un système efficace pour que les polices partagent leurs informations et travailler avec les fournisseurs d’accès internet pour remédier à la mise à disposition d’enfants à des fins sexuelles via internet.

ACCÉDEZ A L’ÉTUDE EN INTÉGRALITÉ: http://globalstudysectt.org/global-report/offenders-on-the-move/?pid=113&aid=432&sa=1 

FacebookTwitterGoogle+
Publié dans Carrousel home, Toutes nos actus
Suivez-nous
Rejoignez-nous sur: Google Plus
1358 personnes aiment Ecpat France
Le cercle Ecpat
Découvrez les entreprises, institutions, fondations qui font partie du cercle ECPAT
En savoir plus